L.E.S.T Association - Forum

L.E.S.T, Luttons Ensemble pour la Sauvegarde de la Terre.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les insurgés de la terre - Un film de Philippe Borrel

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Voici le lien pour voir l'émission passée sur ARTE le 8 février : Les insurgés de la terre.

Autre lien ici

Pour le FBI, ses militants verts ce sont des terroristes. L’agence fédérale les a officiellement désignés comme la seconde menace pour la sécurité intérieure des États-Unis après Al-Qaida. Elle fait peser sur les « écoterroristes » une répression féroce et sans précédent. Le Animal and enterprise terrorism act, un volet spécial des Patriot acts américains adopté sous la pression des lobbies industriels, donne désormais la possibilité aux autorités de réprimer toute forme de protestation. Des avocats défenseurs des libertés publiques et des ONG comme Greenpeace dénoncent cette dérive liberticide, aux États-Unis comme en Europe.

Très habilement construite, l’enquête de Philippe Borrel raconte comment, au nom d’intérêts le plus souvent économiques, les Etats ont criminalisé l’action des militants verts. Le phénomène, patent outre-Atlantique, gagne l’Europe. Fin 2009, deux militants danois de Greenpeace ont passé vingt et un jours en détention préventive. Leur tort ? S’être invités au dîner de clôture du sommet sur le changement climatique avec quelques banderoles.

Les insurgés de la terre

Ils ont établi leur camp dans la canopée des séquoias de Californie du Nord ou de l’Oregon. En rupture avec l’American way of life, ils ont décidé de donner leur temps, et pour certains leur vie, à la protection de la nature. Leurs inspirateurs sont des poètes et des philosophes comme Henri David Thoreau (l’auteur de La désobéissance civile). Ils ont des airs angéliques, tiennent des propos fondés mais qui sonnent le plus souvent utopiques. Ailleurs, ces nouveaux guérilleros éperonnent les baleiniers japonais en Antarctique ou s’accrochent au-dessus des voies ferrées pour bloquer les trains de déchets nucléaires en Allemagne. Parfois, pour défendre ce à quoi ils croient, certains basculent dans l’illégalité, s’en prennent aux forestiers ou aux exploitants de bois, sabotent des laboratoires de vivisection ou brûlent des 4×4. Ils sont alors forcés à la cavale ou à la clandestinité.
Pour le FBI, ses militants vertsce sont des terroristes. L’agence fédérale les a officiellement désignés comme la seconde menace pour la sécurité intérieure des États-Unis après Al-Qaida. Elle fait peser sur ces militants verts une répression féroce et sans précédent. Le Animal and enterprise terrorism act, un volet spécial des Patriot acts américains adopté sous la pression des lobbies industriels, donne désormais la possibilité aux autorités de réprimer toute forme de protestation. Des avocats défenseurs des libertés publiques et des ONG comme Greenpeace dénoncent cette dérive liberticide, aux États-Unis comme en Europe.

Critique Télérama

Quand elle n’est pas perchée sur une branche, coiffée d’un bonnet péruvien, la Française Cécile Lecomte fait du trapèze en écoutant de la musique folklorique dans sa roulotte en bois des environs de Hambourg. Une galerie de clichés altermondialistes à elle toute seule. La demoiselle est une militante émérite et originale, passée maître dans l’art de susciter par ses actions la curiosité des médias. L’insoumise ne semble craindre personne, et surtout pas les tribunaux allemands : ses initiatives n’ont jamais été sanctionnées autrement que par des amendes et d’éphémères arrestations. Mais la vie d’activiste n’est pas toujours aussi radieuse. En juillet 2001, l’Américain Jeff Luers a écopé de vingt-deux ans de prison pour avoir mis le feu à des camions ; or, en Oregon, « la peine moyenne pour un incendie criminel est de deux ans », rappelle son avocate, qui a obtenu en 2009 la cassation de la décision en appel et la libération de son client. Le calvaire de ce combattant écologiste radical reflète toute la férocité déployée par la justice états-unienne vis-à-vis des plus virulents défenseurs de l’environnement. Pour preuve, le FBI les nomme « écoterroristes ».

Très habilement construite, l’enquête de Philippe Borrel raconte comment, au nom d’intérêts le plus souvent économiques, les Etats ont criminalisé l’action des militants verts. Le phénomène, patent outre-Atlantique, gagne l’Europe. Fin 2009, deux militants danois de Greenpeace ont passé vingt et un jours en détention préventive. Leur tort ? S’être invités au dîner de clôture du sommet sur le changement climatique avec quelques banderoles.
source


Voici plusieurs liens pour identifier les groupes ALF et ELF qui ne sont pas mentionnés dans l'émission mais suggéré.
http://earth-liberation-front.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Earth_Liberation_Front
http://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_lib%C3%A9ration_des_animaux


_________________
=>http://www.lestasso.fr
=>http://lest.forums-actifs.com

Ne rien faire c'est laisser faire !
L'inaction est une trahison !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestasso.fr

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum