L.E.S.T Association - Forum

L.E.S.T, Luttons Ensemble pour la Sauvegarde de la Terre.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Peter Singer et Rockefeller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Peter Singer et Rockefeller le Lun 1 Nov - 20:29

http://www.stop-abus-animal.com/bulletins/n40.htm

L'Ennemi Parmi Nous

(Article extrait de THE NEW ABOLITIONIST,
la lettre d'informations de l'Association Anti-Vivisection Britanique,
Eté 1997, n° 11)

....[M]ais à présent regardons de plus près Peter Singer. Singer est sans nul doute révéré dans les mouvements des droits des animaux comme une sorte de gourou ; et cependant les personnes soucieuses des droits des animaux devraient être concernées par le fait qu'il a été instrumental avec ses alliés Judith Hampson et Richard Ryder en amenant en Nouvelle Zélande et en Australie la même législation truquée que l'Acte de 1986, fait pour tromper les gens en leur faisant croire que la recherche sur animaux est essentielle, que les expérimentations sur les animaux ne sont faites que quand elles sont absolument nécessaires et que les animaux ne souffrent pas dans les laboratoires de vivisection.

« Peter Singer dans un débat avec Peter Carroll, un pro-vivisectionniste de l'association « Les Malades Incurables pour la Recherche sur les Animaux », à l'émission de radio « A Current Affair » a été d'accord avec lui que certaines expérimentations son nécessaires ! Pas une seule fois il n'a donné d'argument scientifique dans ce sens, et la station (de radio) a eu de nombreux appels de beaucoup de gens qui se sont plaints le lendemain non pas tant de Carroll mais de Peter Singer et de sa faible position contre la vivisection » : « Strike Out », la lettre circulaire de People Against Vivisection (Eté/automne 1992)

« Les droits des animaux ne sont pas absolus. Je peux concevoir une expérimentation pour le SIDA qui ne pourrait être faite qu'en utilisant des singes. Je ne voudrais pas... mais je pourrais accepter une telle expérimentation... si les perspectives de succès sont raisonnables », Peter Singer, The Guardian, 1er Mai 1995

En vérité, en de nombreuses occasions, Singer a affirmé la valeur supposée des expérimentations sur les animaux. Pourquoi? Pourquoi un supposé champion de la cause animale continue-t-il à endosser l'idée qu'un nombre croissant de médecins, scientifiques et ex-vivisecteurs dénoncent comme inutile, et pire dangereuse?

Selon un rapport paru dans le numéro de Hans Ruesch CIVIS du printemps/été 1992, les tournées en Italie de Singer ont été sponsorisées par la Fondation Rockefeller qui depuis le début du siècle a été la plus large source de revenus privés au bénéfice de fondations pour la science médicale et pour l'éducation aux USA, en Angleterre et d'autres pays occidentaux.

En tant que champion pour les animaux, Singer parle seulement contre la vivisection sur les bases morales, et ceci aux dépens de l'évidence du côté scientique frauduleux de l'affaire. Dans un article sur une lettre circulaire pour une association d'abolition italienne, LAV, Hans Ruesch a décrit Singer comme un hypocrite, avec pour résultat que Singer a attaqué au tribunal Ruesch et LAV, où il [Singer] fut représenté par un des meilleurs et plus chers avocats d'Italie [N.B.: spécialiste du droit commercial, et donc normalement retenu par des multinationaux et de ce fait hors circuit pour les particuliers].

Un avocat dont la clientèle inclut l'« Industrialist Association », ce qui veut dire les fabricants de voitures et de l'industrie pharmaceutique. Qui a payé ces honoraires ?

Des anti-vivisectionnistes informés qui ont été capables de lire entre les lignes seront à même de décrypter les messages de Singer qu'il donne dans son « Animal Liberation » : que la vivisection marche, qu'elle a été essentielle par le passé, quand bien même son point-de-vue n'a pas été seulement répandu dans ce seul livre.

« Sur une vaste quantité d'expérimentations, seules quelque- unes ont contribué à la recherche médicale, » Peter Singer, Animal Liberation

Il est clair que l'industrie de la vivisection a eu un immense succès en introduisant dans le monde de l'anti-vivisectionnisme certains personnes et associations dans l'espoir que ces groupes ne représenteront plus la moindre menace contre la continuation de l'expérimentation sur les animaux. Mais sur la basé des informations apportées ici, est-ce dans des mains telles que celles du BUAV, NAVS, RSPCA, Singer, Langley, Hampson, Ryder, Ward, Balls et les autres que nous devons confier l'avenir du mouvement anti-vivisectioniste?

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum